Rechercher
  • Ons MAAMAR

Le retour au pays! Mon témoignage : comment ça se passe vraiment ? Partie 1/3


Voilà que ça fait huit mois, que ma petite famille et moi sommes de retour au bercail. Il est temps, je pense, de dresser le bilan. Mais le bilan de quoi ?.... le retour, les changements, les joies, les déceptions..

Avant d’analyser le pour et le contre de la situation, plantons d’abord le décor : en 2001, j’ai quitté la Tunisie pour poursuivre mes études en Allemagne. Ayant décroché un poste, j’ai dû prolonger mon séjour une bonne dizaine d’années pour finalement décider de retourner à notre pays natal.


Ayant une fillette, mon mari et moi avons saisi l’opportunité de retourner à Tunis. Nous tenons à ce que notre petite fille s’imprègne de notre culture, fasse la connaissance de notre passé et se rapproche de la grande famille.


Ce qui nous a également poussés à prendre cette décision, c’est que nous avions désespérément envie de retrouver l’atmosphère familiale, pouvoir partager avec les nôtres les fêtes et toutes autres cérémonies! Le soleil, l’été et son ambiance festive nous manquait..Nous sombrions dans la nostalgie d’un bon lablebi ou d’un appétissant kafteji ou mieux encore, partager un couscous en famille. Nous rêvions de manger un complet poisson et de croquer dans de bons fruits. Nous remémorions la sensation de bien être après un bain maure (hamam) et le son de l’appel à la prière (ethen) …oui, nous pensions à toutes ces choses là, des petits rien, qui paraissent anodins et même sans intérêt quand on vit au pays…mais qui portent une charge émotionnelle une fois que l’on est expatrié.


En un mot, nous aimons la Tunisie ! Nous aimons cette terre au point d’avoir mis de côté notre vie bien installée en Allemagne.. l’Allemagne, qui nous a enrichi l’esprit par son développement, son civisme, sa mentalité, son culte du travail et sa culture. L’Allemagne à qui nous demeurons reconnaissants.


Au mois d’aout l’aventure commence! Je dis bien aventure! La vie en Tunisie en est une. On a droit tous les jours à de nouvelles surprises :-), des travers qui nous déboussolent. Et là on a commencé à découvrir des choses, qui nous sont complètement neuves…ou plutôt à les redécouvrir… Pourtant on était 2 à 3 fois l’année en Tunisie. On ne s’est jamais senti aussi découpés et déboussolés…on était frappé par la désillusion…une sorte d’expatriation à l’envers..


N’avons-nous pas jusque là idéalisé notre pays ?


to be continued...........


142 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

COCON: La maternelle

Je suis heureuse de vous annoncer que COCON reprend le magnifique espace "Enfantines, le jardin d‘enfants" à la Marsa pour créer sa propre Maternelle, qui vise le développement personnel dès la petite